Descente sur Manambolo

Album Nord

Fond marinfond marin 1

Nosy KombaNOSY KOMBA

Nosy Iranjairanja

Tsingy Rougetsingy rouge

AnkarafantsikaAnkarafantsika

manamboloJ1 – ANTANANARIVO

Bienvenue, Tongasoa à Madagascar. Une fois que votre avion aura atterri à l’aéroport international d’Ivato, relaxez-vous. A l’instant où notre chauffeur accompagnateur vous aura accueillis et pris en charge, sa devise est de faire de votre voyage dans la Grande Ile, un rêve réel de découvertes dont images, émotions, sensations et couleurs enrichiront désormais votre vécu.
Vous avez choisi ce circuit mais sachez que nous pouvons toujours vous offrir un circuit sur mesure, adapté à vos desiderata.
Après votre transfert et votre installation à l’hôtel, en fonction du temps disponible, vous commencerez votre périple par une visite d’Antananarivo, un petit tour dans la cité des Mille, question de prendre le pouls de la capitale malgache.
Il est ainsi possible de voir :
- la colline d’Analamanga où se trouve le Rova de Manjakamiadana, palais des différents souverains malgaches, actuellement en rénovation, suite à un incendie en 1995
-le Lac Anosy gardé par son célèbre « Ange Doré » et entouré de ses somptueux jacarandas
-l’Avenue de l’Indépendance, centre ville d’Antananarivo, où la modernité cohabite avec une architecture du passé et une ambiance traditionnelle, propre aux quartiers et marchés malgaches.

J2 – ANTANANARIVO – AMPEFY

En route pour Ampefy, village de la région ouest malgache, situé près du Lac Itasy. Lac très poissonneux, célèbre pour ses barahoa, Itasy, ancien cratère de volcan, est le 3ème plus grand lac de Madagascar. Paysages de rizières et de briquetteries, se succèdent sur la RN1 qui découvre petit à petit des paysages volcaniques sur son parcours de 135 km, à 3 heures d’Antananarivo. Entre les versants raides des volcans, la route se prolonge. Puis, après un virage, apparaît Ampefy.
Ampefy, dans son cadre verdoyant, pour son climat chaud, est un endroit de villégiature paisible et agréable que rehaussent encore les différents sites alentours : ses geysers aux vertus curatives, la célèbre chute de la Lily à environ 5 km, l’îlot de la Vierge…C’est d’ailleurs ce site que votre guide touristique vous fera découvrir après votre installation à l’hôtel.
Après une visite des alentours du Lac Itasy où vous constaterez la richesse de la région due à ses sols volcaniques et au cours de laquelle vous aurez peut-être goûté aux saveurs des fruits qui y abondent : papayes, bananes, avocats… vous atteindrez l’îlot de la Vierge, considéré comme le centre de Madagascar, par une piste située après Ampefy traversant des paysages de verdure.
De l’Ilot de la Vierge, qui s’échappe des eaux et que surplombe une statue de presque 5 mètres de hauteur de la Vierge, vous pouvez contempler le Lac Itasy dans toute sa splendeur.
Retour ensuite vers Ampefy pour passer la nuit à l’hôtel.

J3 – AMPEFY – BELOBAKA

Qui n’a pas vu la chute de la Lily, n’a pas visité Ampefy et ne connait pas les plus beaux sites de Madagascar…Cette destination est bien sûr, comprise dans le circuit que nous proposons. A 5 km d’Ampefy, la chute de la Lily, se fracasse à une vingtaine de mètres de haut, offrant un spectacle extraordinaire orchestré par Dame Nature.
Si Ampefy compte de nombreux geysers, c’est le fameux geyser d’Analavory que nous vous proposons de découvrir dans la matinée. Dans ce geyser aux vertus curatives, vous apprécierez non seulement le spectacle, mais également l’agréable baignade que vous pouvez y faire.
Votre guide touristique s’occupera ensuite de votre transfert jusqu’à Belobaka, petite ville d’étape avant le grand trek de deux jours et demi. Pour y parvenir, vous passez par Tsiroanomandidy, le premier plus grand marché de zébus de Madagascar. Vous pourrez ainsi évaluer l’importance du zébu dans la vie des Malgaches. Le zébu est non seulement utilisé pour tirer les charrettes, labourer les rizières, pour être consommé, il occupe aussi une place importante dans tous les rituels de la vie sociale, dans les fêtes, lors de cérémonies funéraires et autres. Il est une richesse culturelle et sociale. Souvent, dans les campagnes malgaches, on jauge la richesse d’une famille au nombre de zébus qu’elle possède. Certains en font un élevage contemplatif. Sur la route de Tsiroanomandidy, vous en rencontrerez sûrement des troupeaux.
Belobaka est un village qui précède d’immenses espaces désertiques. Etant l’étape de cette journée, c’est ici que vous passerez la nuit à l’hôtel.

J4 au J6 – BELOBAKA – ANKAVANDRA

C’est donc parti pour le trek de 2 jours et demi sur le Plateau de Bongolava jusqu’à Ankavandra, point de départ de la descente du fleuve Manambolo après que vous ayez fait connaissance avec le guide touristique local et son équipe de porteurs tôt le matin.
Pendant deux jours et demi, cette équipe de guide et de porteurs conduira notre randonnée à pied en se faufilant, dans des sentiers sinueux et escarpés pour atteindre le plateau de Bongolava qui offre une perspective de collines jonchées de trous et de crevasses, les lavaka dus à des glissements de terrains sur leurs versants, dégarnis par les feux de brousse. A cause des feux de brousse ,la végétation est constituée de savanes aux herbes sèches et de graminées.
Tout comme une importante partie des principaux fleuves de Madagascar, la Manambolo traverse la région de Bongolava. Sur le versant occidental du Plateau qui surplombe de vastes étendues de savane où il coule, le fleuve Manambolo retient parfois des écrins de verdure.
Bientôt, nous atteignons le village d’Ankavandra d’où va partir la descente du fleuve Manambolo. Nous pouvons y faire un petit tour avant d’installer nos tentes surs les bords du fleuve pour la nuit.

J7 au J10 – DESCENTE DU FLEUVE MANAMBOLO

Une nouvelle équipe prend le relais de l’équipe précédente de guide et de porteurs. Il s’agit cette fois d’une équipe de piroguiers qui va vous faire bourlinguer 3 nuits et 4 jours jusqu’à Bemaraha, le village au pied des Tsingy. Après avoir fait leur connaissance, vous embarquez donc avec eux en pirogue traditionnelle pour voguer au gré du courant sur la Manambolo.
Au fil de l’eau, enveloppé par l’atmosphère de détente, sous le ciel bleu de la Grande Ile, vous connaîtrez l’enchantement de vivre des paysages uniques dans un univers unique et authentique. En longeant les parois de quelque falaise, vous verrez gicler des petits geysers. Vous ferez des rencontres joyeuses avec les villageois dont les habitations se trouvent à proximité, peut-être avec d’autres canoes aussi qui voudront s’enquérir auprès des piroguiers qui vous conduisent, du chenal qu’ils doivent emprunter.Vous découvrirez une cascade de rêve, une piscine naturelle sortie d’un Eden et vous arriverez dans les gorges du fleuve où vous bivouaquerez la nuit sur un banc de sable.
Le repas au feu de bois préparé par les piroguiers, la soirée animée de leurs chants, vous feront vivre des moments précieux de l’aventure qui vous a conduit à Madagascar, île de rêve.

J11 – LE PARC NATIONAL TSINGY DE BEMARAHA

Avec votre guide, vous baignerez dans l’ambiance unique créée par ces imposants blocs de calcaire. Vous effectuerez le « circuit Andamozavaky » ou « Grands Tsingy », pendant 4 heures de marche. Si être entouré par les Tsingy paraît, à première vue, très impressionnant, leur découverte reste toutefois accessible. Le lieu est très bien aménagé pour les visiteurs et sécurisé afin de rendre plus facile la traversée.
C’est donc parti pour la plus inoubliable des visites ! Les Tsingy sont remplis de mystère…car au milieu de ces monuments de calcaire, vivent une faune impressionnante et une flore très particulière. Les lémuriens ont trouvé leur abri dans cet univers spécial : c’est dans les Tsingy que l’on peut dénombrer le plus d’espèces de lémuriens au monde (propithèque, fulvus…). Ils croiseront sans doute notre chemin. Des oiseaux rares se sont également nichés dans les Tsingy, dont certains endémiques à la zone ouest de Madagascar. La végétation quant à elle, s’est adaptée à son milieu. Entre autres, on trouve ainsi une part de formations végétales spinescentes -c’est le cas où les feuilles prennent un état épineux pour conserver l’eau-, ou encore d’autres formes de végétation qui restent à l’état nain. Plus des trois quarts des espèces répertoriées sont endémiques.
Nous passerons par les passages incontournables de ce circuit : les grottes aux parois ornées de constellations, où l’on distingue encore les traces d’éléments marins et où pénètrent par endroit les rayons du soleil en matinée, le toit du Tsingy, sommet accessible après quelques efforts mais où l’imprenable vue sur la forêt de pierres l’emporte sur toute sensation de fatigue, le belvedère aménagé, le pont suspendu à 70 mètres de hauteur et de 20 mètres de long dont la traversée fait naître un sentiment contradictoire de domination de cet intense paysage mais avec à la fois cette sensation d’être tout petit, minuscule, de n’être rien au milieu de l’immensité des cathédrales de calcaire.
Dans l’après-midi, nous abordons le circuit d’Andadoany ou les « petits Tsingy ». Il s’agit d’un parcours relativement facile, si on le compare à celui des « Grands Tsingy ». A la différence de ce dernier, nous ne plongeons pas ici au cœur des Tsingy mais préférons nous diriger vers les points de vue qui nous permettent d’apprécier la splendeur des hauteurs des Tsingy.
En traversant couloirs et grottes naturelles et nous retrouvant au cœur d’une forêt humide, notre trajet sera ponctué de découvertes variées de la faune des Tsingy : caméléons, lémuriens rares, oiseaux.
Nous découvrons ensuite une ancienne poterie Vazimba, premiers habitants de la Grande Ile.
Le soir tombé, nous retournons au gîte qui nous a abrité la veille, pour une nuit de repos bien méritée, mais la tête sans doute remplie d’images inoubliables. Vous saurez alors pourquoi la beauté des tsingy est telle qu’elle ne se raconte pas…
FIN DE NOS PRESTATIONS